Bienvenue à tous sur votre forum de Graphisme et d'Ecriture !
O_o Tutos, galeries d'avatars, d'icones, de signatures... Aide en forumactif, html, csss... Publicité pour vous !

Une nouvelle :
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Une nouvelle :

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ciitron

New New New Member

avatar

Féminin Age : 19
Messages : 54
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Une nouvelle :   Dim 4 Avr - 20:30

Voici une petite nouvelle que j'ai écrit, j'espère qu'elle vous plaira même si elle est un peu enfantine ^^
ET mon ami :


Chapitre 1 :



Le 24 juillet, un jour ensoleillé que Harold Krunt n’oubliera jamais.

Il se leva de son lit miteux comme à son habitude, se prépara et alla aux champs couper le blé.

Harold Krunt était un agriculteur fort sympathique qui faisait tout pour améliorer sa vie car, de nos jours, être agriculteur n’est pas un métier facile.

Son mobilier, de mauvaise qualité, était constamment rongé par les mites de la campagne de Springfield, une ville américaine parmi tant d’autres.

Il alla donc faucher son blé pour obtenir une poignée de dollars de quelques rares acheteurs.

Au petit matin, le sentier qui donnait sur les champs était quasiment désert.

En marchant, il pensait... Il pensait à la vie, la vraie.

Enfin il arriva sur son champ, le plus petit champ de tout Springfield.

Il contempla son blé doré et regarda le vent agiter les épis.

Et c’est ainsi qu’il vit des épis fauchés mais avec tant de précision que l’on voyait maintenant des cercles qui ressemblaient étrangement à ceux qu’on voyait à la télévision et qui semblait-il, auraient été tracés par les extraterrestres.

Harold Krunt s’avança dans son champ et regarda attentivement le cercle du milieu et subitement, il perdit connaissance.

En ce même moment, Eather Brown était jetée dans une cellule de l’ovni 7 892 310.





Chapitre 2 :


Ce fut une fois dans la salle d’expérience de la soucoupe volante où il était détenu que Harold Krunt ce réveilla.

Devant lui se tenait le Docteur ETE, le docteur des extraterrestres.

Harold Krunt trouvait que celui-ci n’inspirait point grande sympathie.

Ces extraterrestres l’emmenèrent dans la cellule où se trouvaient Georges et Eather.

Harold Krunt eu peur de Georges, Eather le rassura :

« Ne vous inquiétez pas, il est sympa, il s’appelle Georges et moi c’est Eather.

Harold Krunt se mordit la langue, si elle savait

- Enchanté, dit-il à Georges et Eather. »

Il faisait déjà nuit et ils décidèrent de se coucher.

Harold se réveilla sans s’être rendu compte qu’il s’était endormi tellement la nuit avait était difficile pour lui.

« Krunt, Krunt… Monsieur Krunt ? Eather était perturbée, il y avait un mélange de joie et de crainte dans sa voix.

Harold se réveilla et dit :

- Oui, oui Eather. Qui a-t-il ?

Elle indiquait la porte de la cellule avec son doigt.

- La… La porte ! Cria Harold.

- Chut, lui fit-elle, en tout cas, Georges a disparu.

Il regarda tout autour de lui.

- Partons ! » Dit-il.







Chapitre 3 :



Ils déboulèrent dans un long couloir avec plein de portes.

Eather dit :

« Prenons celle-la !

- D’accord. »

Ils entrèrent dans une vaste pièce où se trouvait juste un mouchoir qu’Eather prit dans ses mains.

« C’est le mouchoir que j’ai offert à Georges.

- Regarde !

Sur le mouchoir il y avait écrit :



10 5 19 21 9 19 1 21 24 3 15 13 13 1 14 4 5 19 4 21 22 1 9 19 19 5 1 21 24

- C’est un code ! S’exclama Eather.

- Ce serait beaucoup plus simple si on avait un papier et un crayon. Il dit cela sur un ton des plus vexants.

- J’en ai ! » Eather sortit de sa poche un carnet et un stylo.

Elle réfléchit puis nota :

a=1 ; b=2 ; c=3 ; d=4 et vous connaissez la suite.

Elle écrit ensuite le code de Georges et commença à le résoudre d’après sa technique.

Le sol trembla. Harold la rassura :

« Ce n’est pas grave continue. »

Sur son carnet il y avait noté : je suis aux comm.

Elle continua.

Elle en était au 19 19 quand le sol trembla une nouvelle fois. Deux extraterrestres arrivèrent par la porte, ils tenaient fermement Georges.

Ils les emmenèrent aussi. Eather et Harold essayait de se débattre de toute leur force en vain. Georges quant à lui était inconscient.





Chapitre 4 :



Ils étaient de nouveau dans leur cellule.

Eather demanda :

« Georges où étais-tu donc ?

Pas de réponse.

Harold s’approcha de Georges et lui dit :

- Georges, peux-tu répondre à Eather ?

- J’étais aux commandes du vaisseau.

- Eather je voulais te dire, commença Harold…

- Monsieur ?

- Je suis ton… ton… père…

Elle se figea sur place.

- Monsieur Krunt, vous êtes…mon…père ?

- Oui Eather.



Cette révélation mit fin à leur dialogue.

Une heure plus tard il fit nuit.



Ils s’endormirent.





Chapitre 5 :



Le lendemain Eather, Georges et Harold cherchèrent une solution pour s’en sortir.

« J’ai une épingle à cheveux, un carnet, un stylo et mes clés. Dit Eather.

- Moi j’ai ma faux, des graines et de l’eau. Ajouta Harold.

- Moi je n’ai rien. Dit Georges.

Les idées ne venaient pas.

- Je sais ! S’exclama soudainement Georges. Eather tu as bien un porte clé en forme de diamant et vous monsieur Krunt vous avez de l’eau !



- Oui Georges ?! Eather et Harold avaient parlé en même temps.



- Les extraterrestres fondent sous l’eau et ils adorent les diamants. Donc Eather tu vas détacher ton porte clé, tu vas le lancer. Le garde va courir l’attraper et vous- il désigna Harold- avec votre faux, vous allez attraper les clés de la cellule.



- D’accord. Dit Harold.



- OK ! » S’exclama Eather.



Eather détacha le petit diamant en porte clé, pendant ce temps Harold prépara sa faux, elle le lança. Le gardien se rua dessus, pendant ce temps Harold attrapa les clés à la l’aide de sa faux. Georges les pris et ouvrit la cellule, encore pendant ce temps Harold préparait l’eau, ils sortirent et tout à coup le gardien sorti son pistolet à rayon X, trop tard, Harold lui balança de l’eau. Le gardien cloué sur place se décomposait petit à petit. Ils couraient à en perdre haleine. Devant les portes Georges les mena à celle qui était sur le chemin des commandes. Un garde sorti son pistolet, splatch, de l’eau. Il fit aussi cloué sur place comme son condisciple. Georges les mena à une autre porte, encore une, puis une autre et enfin ils arrivèrent aux commandes du vaisseau. Harold jeta de l’eau sur les trois pilotes ; de l’eau alla sur le tableau de bord. Il y eut une réaction électrique, Eather fut touchée par un de ces rayons, et fut paralysée au sol. Georges alla aux commandes, prit une profonde inspiration et se mit à conduire, pendant ce temps Harold chercha de quoi soigner Eather. Il trouva une espèce de potion magique. Sur le flacon il y avait écrit : Citre los corats électrades socirtibles do nuiro à humas ey autra créotares d’olovege.



« Qu’est-ce que ça veut dire Citre los corats électrades socirtibles do nuiro à humas ey autra créotares d’olovege ? Demanda t’il à Georges.



- Contre les courants électriques susceptibles de nuire à humain et autres créatures d’élevage.



- Merci. »



Il en donna une goutte à Eather. Elle se leva.



Ils entendirent alors un bruit bizarre puis un autre, dix extraterrestres débarquèrent de la porte centrale. Harold prit l’eau qu’il avait et la balança sur ces mercenaires. Il avait réussi.


Chapitre 6 :


Deux heures plus tard, plein d’extraterrestres vaincus et des cernes de deux centimètres.



« On est à Springfield ! Annonça Georges.



- Youpi ! Crièrent Harold et Eather.



- Attention on atterrit ! Georges les avait prévenu trop tard. Nous fîmes secoués dans tous les sens.



- Vous pouvez sortir. Annonça t’il.



Ils avaient atterri dans le champ de Harold.



« Que faîtes-vous sur mon champ ?



- C’est MON champ !



- Non plus maintenant. C’était le shérif.



- Comment ça « non plus maintenant »?



- Comme vous vous êtes absenté pendant deux jours sans prévenir personne, nous avons vendu votre propriété. Tenez, l’argent vous revient - il tendit une petite cinquantaine de dollars- mais faîtes donc évacuer ce véhicule… Aaaahhhh des extraterrestres ! Le shérif s’enfuit en courant quand il vit Georges sortir de la soucoupe.



- Viens avec moi, papa. C’était la première fois qu’Eather l’appelait papa. Le cœur de Harold fit un bond dans sa poitrine. »



Elle les emmena chez elle. Georges était avec eux.



Elle sonna à la porte. Sa mère ouvrit, du temps où Harold la côtoyait jusqu’à maintenant elle n’avait pas changé : ses long cheveux brun bouclés tombaient sur ses épaules, son regard vert et malicieux les balayait, elle regarda Eather, puis Harold et enfin Georges et elle demanda :



« D’où viennent-ils ? » C’était toujours la même voix, douce et charmeuse.



- Maman tu connais papa, que voici et lui c’est Georges. Elle lui expliqua ensuite leur aventure.



- Je vois. Qu’ils entrent. »



Ils entrèrent dans le salon : peinture blanc cassé, rideau rose bonbon, tapis blanc vanille, canapé blanc crème et petite table en bois d’ébène.



Jessica Brown se tenait devant Harold en chair et en os. Elle portait la même robe que le jour de leur rencontre : vert-pomme avec des pompons blancs.



Elle lui adressa la parole :

« Je sais que ta propriété a été vendue, si tu veux tu peux habiter avec nous.



- Oui, volontiers.



Elle désigna Georges.



- Lui aussi il peut.


- Maman tu es fantastique ! » Eather se jeta au cou de sa mère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une nouvelle :
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelle de Numericable (Mobile / Free)
» Bonne nouvelle pour les non-dégroupés de FREE !!!!
» Nouvelle animation .....[résolu merci]
» nouvelle commande
» Nouvelle voiture pour Kit dans la suite de K2000

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tagada, Graphisme et Ecriture :: L'Ecriture :: █ Thème Libre :: Science-Fiction-
Sauter vers:  


HAUT DU FORUMCréer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit